Du lundi au vendredi 09:00 - 12:00 / 14:00 -17:00
09 71 42 19 53
contact@gdfosp66.com
Résidence Dauder de Selva Bât. 4 - 15 Rue du Petit Saint-Christophe 66000 Perpignan
09 71 42 19 53

Yves Veyrier invité de l’émission Europe Matin 30/07/2021

Alors que le gouvernement a semblé enterrer sa réforme des retraites, au moins avant la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron, Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière, très opposé au projet, refuse de s’enflammer. “Si le sujet devait revenir, il nous trouvera sur son chemin”, a-t-il affirmé vendredi sur Europe 1.
La fin du quinquennat approche, et il devient plus en plus improbable de voir une réforme des retraites aboutir avant l’échéance. Le gouvernement ne cache d’ailleurs pas qu’il sera compliqué de mener cette réforme dans le temps imparti, même si Emmanuel Macron a récemment délivré quelques pistes, notamment le recul de l’âge de départ. Une réforme enterrée donc, mais ses opposants restent prudents. “Moi, vous savez, je suis toujours sur mes gardes”, a prévenu Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière, vendredi sur Europe 1. “Pour ce qui nous concerne, on n’a pas changé d’avis sur le bien fondé, en l’occurrence pour nous, le mal fondé de ce projet de réforme des retraites, a fortiori de l’idée d’imposer de devoir travailler plus longtemps à ceux qui ont encore un travail au moment de pouvoir faire valoir leurs droits à la retraite”, a poursuivi le syndicaliste. “Et je l’ai dit, si le sujet devait revenir, il nous trouvera sur son chemin et nous sommes combatifs.”

Il n’exclut pas de boycotter les négociations de Matignon
Si Yves Veyrier est si méfiant, c’est qu’il croit déceler au sein de l’exécutif une volonté de réformer malgré la crise sanitaire. “C’est l’état d’esprit du début du mois de juillet. A peine on a le sentiment qu’on va peut-être enfin sortir de la crise sanitaire, et le président de la République lui-même annonce à grands pas avec la réforme de l’assurance chômage, la réforme des retraites”, a-t-il rappelé. Et il n’exclut pas de boycotter les concertations sur le sujet prévues à la rentrée à Matignon. “Je vais voir ce qu’il en sera, mais en tout cas, si on vient me demander de discuter d’un recul de l’âge de la retraite, très clairement je ne m’inscris pas là-dedans.”

Yves Veyrier conteste aussi les raisons du déficit du système des retraites – 13 milliards d’euros en 2021. “Les difficultés en matière d’équilibre viennent principalement des difficultés sur l’emploi, les difficultés d’entrée dans l’emploi avec un emploi pérenne à temps plein pour les jeunes, les emplois à bas salaires à temps partiel imposé que subissent plus souvent les femmes”, a affirmé le numéro un de FO. “L’allongement de l’accroissement du nombre de demandeurs d’emploi de longue durée, c’est ça qu’il faut résoudre. Si on ne résout pas cela, n’aurons pas de solution sur le sujet des retraites. Sauf à nous dire à un moment donné qu’il n’y aura plus de retraite parce qu’on n’est pas capable de créer suffisamment d’emplois. Et ça, nous ne sommes pas d’accord”.

Webmaster

Webmaster du site FO Territoriaux 66

Laisser un commentaire

Le Site FO Territoriaux 66 utilise des des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En poursuivant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

FO Territoriaux 66 utilise les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services